Le forum du trike mosan association

forum du trike mosan association
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les radars... en france

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
la fosse
Admin


Masculin
Nombre de messages : 1000
Age : 50
Localisation : Dinant (Belgique)
Loisirs : Le trike, la pocketbike, la photo et la marche
Date d'inscription : 25/01/2007

MessageSujet: Les radars... en france   Mar 25 Mar - 3:08

Radars de vitesse

Radars à effet Doppler

Mesta 206



Le premier radar en activité, le Mesta 206, communément appelé "barbecue" du fait de sa forme.

Points forts :
- Même s'il est technologiquement dépassé, il reste quand même accessible aux communes à faible budget.

Points faibles :
- Ne doit pas être utilisé par temps de pluie.
- Mise en place contraignante : ne doit jamais être disposé dans une courbe ou à moins de 100 mètres de l'une de ses extrémités, doit se trouver à moins de trois mètres de la chaussée, doit être disposé à plus de 70 cm de haut et doit être éloigné de toute source radioélectrique comme d'une ligne à haute tension.
- Ne peut prendre la vitesse qu'à une distance de 10 mètres.
- Son angle de visée doit être de 25°.
- Facilement identifiable (du fait de son gabarit).
- Repérable par les détecteurs..

Mesta 208



Successeur du Mesta 206 dont il a sû gommer les faiblesses.
C'est le radar le plus répandu dont on compte environ 750 unités. Sa forme d'obus et sa couleur foncée en font l'outil préféré des forces de l'ordre du fait de sa discrétion.

Points forts :
- Discret (forme, couleur et taille idéales pour le camouflage).
- Peut être utilisé dans toutes les conditions (pluie, courbe).
- Peut contrôler à partir du sol, d'une bordure de route ou en surplomb, sur un pont.
- Peut être couplé à un flash ou embarqué dans un véhicule.
- Se déclenche seulement au passage du véhicule fautif.
- Laisse peu de prise aux détecteurs.

Points faibles :
- Il ne vise qu'à 30 ou 40 mètres.
- Il est repérable par les détecteurs dans la mesure où une voiture passe dans le faisceau avant vous.

Multanova



C'est le cousin suisse du Mesta 208, muni en option d'un flash.

Multanova6fm



Evolution du Multanova 6F, le Multanova 6FM, du fait de son encombrement, se trouve exclusivement à l'arrière d'un véhicule de type break.

Magda



La mesure est déclenchée à l'aide d'une télécommande, rendant ainsi le radar indétectable. La vitesse relevée s'affiche sur le boîtier indicateur incorporé au radar et reste lisible en permanence.

Deux versions sont disponibles: moto ou voiture. En effet, le MAGDA est un cinémomètre portable monobloc, que l'on accroche sur la vitre d'un véhicule (photo) ou sur la sacoche d'une moto. Grâce à sa batterie intégrée, il peut effectuer jusqu'à 2000 mesures consécutives.

Grâce à sa portée importante d'environ 350 mètres, le MAGDA permet à l'opérateur qui effectue la mesure de vitesse de procéder lui-même à l'interpellation.

Points forts :
- Portée.
- Permet le contrôle et l'interception d'un véhicule par une seule et même personne (rarement fait en pratique car il faut rentabiliser la chose, hein ?).
- Son faisceau se trouve dans l'axe de la route.
- Compact et autonome (batterie intégrée).
- Discrétion.
- Souvent installé sur des voitures banalisées (vitre) ou sur la sacoche d'une moto.

Points faibles :
- ???

Radars Laser

Eurolaser



C'est le seul radar laser homologué permettant de mesurer "vitesse" et "distance".

Grâce à sa portée de 500 mètres, l'EUROLASER permet à l'opérateur de mesurer la vitesse et de procéder lui-même à l'interpellation.

Sa qualité optique permet également de contrôler la plaque minéralogique, le port de la ceinture et l'utilisation de téléphone portable.

Points forts :
- Installation et manipulation très rapides.
- Discrets.
- Détecteurs efficaces que trop tardivement.
- Permettent de contrôler également le port de la ceinture et l'utilisation du portable au volant (faute de grive...).
- Fonctionnent dans toutes les conditions (nuit, pluie…).
- Interception quasi immédiate.
- Permettent de contrôler dans des lieux jusque-là inaccessibles (virages, centres-villes).
- "Faible" coût : 7600 € (50000 frs).

Points faibles :
- On cherche encore...

Prolaser



Encore plus efficace que le précédent en terme de portée (400 à 1800 m !), il permet la connexion à un logiciel statistique ou à une caméra numérique.
Il a les mêmes points forts et points faibles que l'Eurolaser.

Multalaser



Un autre modèle qui ressemble à un camescope.

Il a les mêmes points forts et points faibles que l'Eurolaser.

Cerva




Le CERVA est un radar mobile associé à un appareil photographique.

Il est conçu pour contrôler à l'arrêt ou en roulant la vitesse des véhicules. Dans ce dernier cas, il permet la mesure de vitesse en étant dépassé ou en dépassement.

La partie cinémomètrique est composée de deux antennes: l'une est implantée sous la voiture de police (dont il mesure la vitesse), et la seconde est installée dans l'habitacle, à l'avant ou à l'arrière, afin de mesurer la vitesse relative du véhicule contrôlé.

Points forts :

- Il est quasiment indécelable, ce qui en fait une arme redoutable.
- Utilisable aussi bien à l'arrêt qu'en mouvement.
- Indétectable par les détecteurs car il ne fonctionne pas en continu.

Points faibles :

- Le prix de la bête est de 50000 euros, ce qui fait qu'il n'y a qu'une centaine d'exemplaire en activité, généralement installés à l'arrière de 306 ou 405 break (photo du haut), de R21 ou Mégane break (photo du bas).

Line300



La future arme des tunnels et autres lieux sombres, le Line 300, qui pourrait équiper les tunnels autoroutiers comme ceux de la Défense (A14 par exemple).
Voici ce qu'en dit son distributeur : "opérationnel 24h/24 grâce à son illuminateur infrarouge (pas de flash, d’où sa discrétion), il permet le ciblage et l’identification du véhicule sans ambiguïté grâce à la présence du réticule laser sur les images numérisées. Doué d’une capacité de stockage illimitée en poste fixe (350 000 infractions en poste mobile), il permet un cycle de traitement des données manuel ou complètement automatique». Ce radar peut traiter des véhicules roulant jusqu’à 310 km/h dans une distance optimale allant de 175 à 350 mètres, en fonction de la focale utilisée. Sans ce système de traitement d’image, sa portée peut aller jusqu’à 1800 mètres !" .

Les véhicules











Et puis très pratique lors des grands départs pour les distances de sécurité, les dépassements dangereux...



Ca surprend l'automobiliste fautif de se retrouver avec un motard de chaque côté, une voiture derrière et un hélicoptère devant. Et puis ça ne sert à rien d'essayer de le semer dans la circulation :p ( en plus on ne le voit pas ).

Les radars de franchissement de feu rouge





Fabriqué par la Sagem, voici l'un des radars qui flashe ceux qui franchissent les feux oranges ou rouges.

Les radars automatiques



Points forts :

- plus besoin de présence policière, il travaille de jour comme de nuit.
- peut prendre de face comme par l'arrière.

Points faibles :

- non surveillé
- très coûteux (80 000 euros pièce !!)

Quelles sont les fonctions de chaque lucarne visible sur un radar automatique ?



Trois ou quatres lucarnes sont visibles sur un radar automatique, avec toujours de haut en bas :
- le flash,
- l'appareil photo numérique,
- le radar (mesta).
Au-dessus de celui-ci, une affichette rappelle que
- la détérioration est passible de 3 ans de prison et 45000 € d'amende, et
- un tag sur un radar automatique est passible d'une peine de travail d'intérêt général et 7500 € d'amende.

Dans quel sens flashe un radar automatique ?

Pour répondre à cette question, l'orientation du radar donne un premier indice, mais en cas d'un radar situé exactement au milieu du terre-plein central, on peut avoir des difficultés pour connaitre le sens de circulation concerné, sachant qu'un radar ne flashe que d'un coté.
Un simple détail permet toutefois de connaître exactement de quel coté il s'agit : une bande noire est présente sur le pourtour de la face NE CONTENANT PAS de dispositif de flashage.

Pas de bande noire autour de la face tournée vers la chaussée : Flashage par cette face.



Une bande noire visible sur le pourtour de la face: Flashage par l'autre coté du radar.



Quelle est la tolérance d'un radar mobile et automatique ?

Radar mobile :

La tolérance est normalement de 5 km/h en-desous de 100 km/h et de 5% de la vitesse limite au-dessus.
Usuellement, elle est de 10 à 20 km/h, à l'appréciation du représentant des forces de l'ordre, mais rien est officiel !
Cela peut être 0 comme 30 ou 40 km/h, mais c'est quand même assez rare !

Radar automatique :
La tolérance est de 5 km/h en-desous de 100 km/h et de 5% de la vitesse limite au-dessus, et là, pas question d'espérer plus ni de négocier !
Le tableau ci-dessous vous donne les vitesses à ne pas dépasser en fonction de la limitation appliquée.
Par contre, mieux vaut enlever 1 km/h à cette vitesse maxi, au cas où...

Limitation / Vitesse Maxi
50 / 55
60 / 65
70 / 75
80 / 85
90 / 95
100 / 105
110 / 116
120 / 126
130 / 137

lien: http://infos.radars.free.fr/radars.html

_________________
La Fosse (Rudy),
Webmaster du site du www.trikemosan.com, site du Trike Mosan Association de Dinant (TMA) .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.trikemosan.com
la fosse
Admin


Masculin
Nombre de messages : 1000
Age : 50
Localisation : Dinant (Belgique)
Loisirs : Le trike, la pocketbike, la photo et la marche
Date d'inscription : 25/01/2007

MessageSujet: Re: Les radars... en france   Mar 25 Mar - 3:09

Les radars automatiques mobiles


Comment ça marche ?



La console de pilotage Le radar est positionné dans une voiture équipée d'un flash et d'une caméra, gérés par un ordinateur intégré au coffre et pilotés par une console à l'avant.

Pour prendre les mesures, le véhicule doit être à l'arrêt pour garantir la précision des mesures et éviter par là même toute contestation. Le grand angle de la caméra permet de prendre deux voies à la fois , mais aussi les rues très étroites.
Toutes les photos et leurs fichiers associés sont enregistrés sur une cassette de type Zip (protégée et non modifiable) et directement adressés au Centre National de Traitement des Infractions. Chaque cassette peut contenir environ 1200 photos.


Le radar est installé sur la plage arrière avec le dispositif de prise de vue alors que le système de gestion SVR 2000 est dans le coffre.

La vitre arrière ne comporte aucune particule métallique susceptible de perturber la mesure et elle est souvent partiellement recouverte d'un film noir opaque pour masquer la présence du dispositif radar.

A la différence des radars fixes, les radars mobiles automatiques ne font plus fonctionner leur flash en journée pour effectuer une prise de vue afin d'établir un PV d'excès de vitesse. Cette nouvelle méthode opératoire est apparue courant avril 2005 avec l'arrivée en masse des Ford Focus 1 break qui équipe très souvent les derniers radars livrés en Gendarmerie. Sur ce modèle de "voiture-radar", il n'y a pas de flash fixe dans le coffre intégré au hayon comme sur la photo ci-dessus. Le flash est amovible, il n'est utilisé que quand la luminosité est insuffisante.

Aujourd'hui, les radars automatique mobiles, même ceux embarqués dans d'autres types de véhicules qui ont un flash intégré au hayon, ne l'utilisent plus en journée quand la luminosité est suffisante.

Les conducteurs se font verbaliser à leur insue en ne l'apprenant qu'une fois le PV reçu par courrier 5 à 7 jours plus tard.

Cette nouvelle méthode est possible car la présence de l'identité façiale du conducteur sur un cliché importe peu, seul la lecture de la plaque minéralogique est néçéssaire pour établir un PV avec le système de sanction automatique CSA.

Avec des voitures presque sans signes distinctifs et un flash qui n'est plus utilisé, il devient vraiment très difficile de repérer les radars mobiles au bord des routes.

De plus, les différentes unités de police ou de gendarmerie d'un département peuvent s'échanger les voitures-radar afin de rompre l'accoutumance de pouvoir croiser un type de véhicule ou couleur de celui-çi dans le même secteur du département concerné. Il faut noter également que ces radars embarqués ne sont pas forçément immatriculés dans leur département d'affectation; tout ceci dans un but évident de discrétion. Egalement, certaines de ces voitures qui sont affectées aux unités mobiles zonales des CRS, peuvent voir leur champ d'action porté à plusieurs départements de celui de leur affectation, voir à une région donnée.

Enfin, et suite à certains accidents générés en début d'année par des radars mobiles, certains des derniers véhicules livrés ont la particularité d'avoir leur matériel radar et caméra numérique totalement extractible afin de pouvoir sécuriser le véhicule porteur sur des contrôles autoroutiers où l'arrêt prolongé sur la bande d'arrêt d'urgence (BAU) est théoriquement interdit. Ce système démontable avec l'ajout d'un sîtomètre permet aussi des contrôles en surplomb de l'axe choisi à partir d'un pont.

--------------------------------------------------------------------------

SVR 2000


Le SVR 2000 est le dispositif de prise de vue qui permet les contrôles radars automatiques fixes ou mobiles. Pour cela, ce dispositif doit être associé à un radar de type MESTA 208, MESTA 208M ou MESTA 210. En France, seuls les radars MESTA 210 sont utilisés.

Le SVR 2000 est fabriqué par la société Positive.

Il existe 4 versions homologuées du SVR 2000 :

SVR 2000 : Pour les radars mobiles de première génération
SVR 2000-A : Pour les radars fixes de première génération
SVR 2000-B : Pour les radars mobiles de seconde génération
SVR 2000-A2 : Pour les radars fixes de seconde génération
Présentation

Le dispositif SVR 2000 permet de réaliser la prise de deux vues d'un véhicule dont la vitesse a préalablement été déterminée par le cinémomètre auquel il est couplé, d'adjoindre à ces prises de vues les données réglementaires (la vitesse mesurée, la date et l'heure de la mesure) et d'autres données (telles que le numéro de la vue, les références du lieu, l'identification de l'unité qui opère le contrôle, ainsi qu'un commentaire facultatif).

Le dispositif numérique de prise de vues POSITIVE type SVR 2000 est constitué d'une station d'acquisition comprenant quatre sous ensembles :

un boîtier électronique et informatique de traitement des données, constituant l'unité entrale du dispositif SVR 2000 ; cette unité est gérée par un système d'exploitation type Windows 2000 professionnel ® ou Windows XP professionnel ® et le logiciel du SVR 2000 développé par POSITIVE
un dispositif de prise de vues (objectif, capteur de numérisation d'image type CCD monochrome), installé sur un support doté d'une rotule d'orientation
une interface de visualisation et de commande constituée d'un écran à cristaux liquides recouvert par une dalle tactile
un dispositif comportant deux générateurs de flash lumineux, le second étant asservi au premier
Les trois derniers sous ensembles sont raccordés électriquement à l'unité centrale. Le cinémomètre est raccordée à l'unité centrale du dispositif SVR 2000, pour assurer la transmission vers ce dernier des ordres de prises de vues et des données de vitesse.

Les informations numérisées des images du véhicule auxquelles sont associées les informations alphanumériques réglementaires (date, heure, vitesse) et particulières (identification du lieu, commentaires….etc) constituent deux fichiers (un fichier par prise de vue), qui sont aussitôt enregistrés sur le disque dur de l'unité centrale du dispositif SVR 2000.
Pendant la réalisation de ces opérations, les ressources informatiques du dispositif SVR 2000 sont occupées et aucun ordre de prise de vue délivré par le cinémomètre n'est pris en compte.

Caractéristiques des différentes versions

Présentation des caractéristiques particulières des différentes versions du dispositif SVR 2000.


Le SVR 2000
Le SVR 2000 est piloté par le logiciel SVR SA 1.0.

Prises de vues :
Le déclenchement des prises de vues est commandé automatiquement par le cinémomètre et donne lieu à deux prises de vues successives, séparées dans le temps d'un délai de 20 ms et illuminées par les dispositifs générateurs de flash de puissances différentes

Traitement des informations :
Les informations numérisées des images du véhicule constituent deux fichiers (un fichier par prise de vue), qui sont aussitôt enregistrés sur le disque dur de l'unité centrale du dispositif SVR 2000.
Lors de la clôture d'une session de contrôle, le dispositif SVR 2000 protège automatiquement les fichiers par chiffrement de leur contenu, puis les transfère vers une cartouche magnétique au format« ZIP ®». Dans le même temps, les fichiers sont effacés du disque dur du SVR 2000.

Le SVR 2000-A
Le SVR 2000-A est piloté par le logiciel SVR SA-A 1.0. Il diffère du type SVR 2000 par :

les écrans de dialogue affichés par l'interface de visualisation et de commande
la constitution des fichiers contenant les prises de vues : chaque évènement donne lieu à la constitution d'un seul fichier chiffré stocké sur le disque dur du SVR 2000-A. Chaque fichier contient les deux prises de vues et les informations nécessaires à l'établissement d'un procès verbal sous un format "texte". A chaque prise de vue sont adjointes, sous forme d'un bandeau les données réglementaires (vitesse mesurée, date et heure de la mesure) et d'autres données (telles que le numéro de la vue, les référence du lieu, l'identification de l'unité, le numéro de l'équipement, la vitesse légale autorisée, ainsi qu'un commentaire facultatif)
la mise à jour périodique de son horloge interne au moyen d'un récepteur radio captant les signaux d'un émetteur diffusant les informations de temps issues d'une horloge atomique
la possibilité de le raccorder à un centre de commande (centre de supervision et de paramétrage) et à un centre de traitement au moyen de différents types de modem ; ce type de raccordement permet :
d'envoyer au SVR 2000-A des commandes relatives à son fonctionnement (mise en veille, passage en mode "test", avec réalisation d'une prise de vue d'essai), à son paramétrage et au téléchargement de son logiciel
d'envoyer à un centre de commande des alarmes et des prises de vues de test et, vers un centre de traitement, les fichiers constitués par le SVR 2000-A
de transmettre sur requête les fichiers d'évènements constitués par le SVR 2000-A
la possibilité d'envoyer au MESTA 210 des commandes de réglage du seuil de vitesse au delà duquel les véhicules font l'objet de prises de vues,
la possibilité de fonctionner sans l'interface de visualisation et de commande, ce dispositif restant nécessaire pour toute opération de configuration réalisée sur site
Le SVR 2000-B
Le SVR 2000-B est piloté par le logiciel SVR SA-B 1.0. Il diffère du type SVR 2000-A par :

les écrans de dialogue affichés par l'interface de visualisation et de commande
la constitution des fichiers contenant les prises de vues : les fichiers sont temporairement stockés chiffrés sur le disque dur du SVR 2000-B. Lors de la clôture d'une session de contrôle, le dispositif SVR 2000 protège automatiquement les fichiers par chiffrement de leur contenu, puis les transfère vers une cartouche magnétique au format« ZIP ®». Dans le même temps, les fichiers sont effacés du disque dur du SVR 2000-B.
la mise à jour périodique de son horloge interne au moyen d'un récepteur radio est impossible; L'horloge est initialisée en usine.
Le SVR 2000-B ne peut pas être connecté à un modem, il ne peut donc ni dialoguer, ni être paramétré, ni recevoir des commandes d'un site distant.
Le SVR 2000-B ne peut pas fonctionner sans l'interface de visualisation et de commande
Le SVR 2000-A2
Le SVR 2000-A2 est piloté par le logiciel SVR SA-A 3.0. Il diffère du type SVR 2000-A par :

L'utilisation du SVR 2000-A2 n'est possible qu'en poste fixe
L'interface de visualisation et de commande est supprimé, toutes les commandes sont effectuées à distance soit par le centre de maintenance, soit par le centre de traitement
L'ordre de déclenchement envoyé par le MESTA 210 donne lieu à deux prises de vues successives séparées de 52 millisecondes
Le dispositif comportant deux générateurs de flash est remplacé par un seul délivrant deux éclairs lumineux successifs
La mise à jour de l'horloge interne s'effectue par le centre national de traitement
Le raccordement au centre national de traitement ou de maintenance permet permet :
d'envoyer au SVR 2000-A2 des commandes relatives à son fonctionnement (désactivation / activation, production / maintenance ) et à son paramétrage
d'envoyer des alarmes et des prises de vues au centre national de triatement
de transmettre sur requête les fichiers d'évènements constitués par le SVR 2000-A2
La vitesse légale autorisée est transmise au SVR 2000-A2. Celui-ci calcule le seuil de vitesse au-delà duquel un orde de prise de vue doit être donné puis transmet cette valeur au MESTA 210
Le SVR 2000-A2 ne peut pas être connecté à un dispositif de commande local (clavier, souris, etc)
Le SVR 2000-A2 fonctionne selon deux modes (production ou maintenance) et selon deux états (activé ou desactivé).

La notion d'état activé ou desactivé se traduit par le fait que le SVR 2000-A2 prend en compte ou ignore les ordres de prises de vues envoyer par le MESTA 210.

En mode production, le SVR 2000-A2 génére les fichiers de prises de vues envoyer par la suite au centre national de traitement.

En mode maintenance, les prises de vues sont stockées localement et transmises au centre de maintenance. Il est également possible de connecter localement un ecran VGA pour parfaire les réglages optiques et l'alignement de la caméra. Le passage du mode maintenance au mode production efface automatiquement toutes les prises de vues stockées localement.

_________________
La Fosse (Rudy),
Webmaster du site du www.trikemosan.com, site du Trike Mosan Association de Dinant (TMA) .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.trikemosan.com
la fosse
Admin


Masculin
Nombre de messages : 1000
Age : 50
Localisation : Dinant (Belgique)
Loisirs : Le trike, la pocketbike, la photo et la marche
Date d'inscription : 25/01/2007

MessageSujet: Re: Les radars... en france   Mar 25 Mar - 3:09

A quelle vitesse roulez-vous réellement ?

Pour éviter les contraventions dressées par les nouveaux radars automatiques, il faut bien étalonner le compteur de son véhicule. En effet, maintenant la tolérance des radars est faible et même si dans la plupart des cas les compteurs surestiment la vitesse réelle de votre véhicule, il suffit de peu de choses pour dépasser la vitesse limite.


Comment faire ?
C'est simple, il faut chronometrer son temps de parcours sur un kilomètre.

Sur autoroute, maintenez votre compteur à une vitesse stable, par exemple 130. Grâce à un de vos passagers mesurez le temps de parcours entre deux bornes kilométriques.

Pour obtenir votre vitesse réelle, divisez 3600 par le temps en secondes que vous venez de mesurer et vous obtiendrez votre vitesse réelle qui sera différente de votre vitesse compteur.

Exemple : Si je mets 29 secondes pour parcourir 1 kilomètre alors ma vitesse réelle est de : 3600 / 29 = 124 km/h

En règle général la marge d'erreur entre la vitesse réelle et la vitesse indiquée par le compteur est d'environ 4-5% mais cette marge varie en fonction du type de véhicule.


Exemple :

Vitesse compteur Temps sur 1 km Vitesse réelle Marge d'erreur
130 km/h 29 secondes 124.1 km/h 4,7 %
90 km/h 41.6 secondes 87.6 km/h 3,8 %



Attention, la vitesse réelle que vous calculez dépend de l'état d'usure de vos pneus. Entre des pneus neufs et des pneus entièrement usés, l'écart de vitesse est d'environ 2%. En effet, avec l'usure la circonférence du pneu diminue, les roues tournent donc plus vite.
Donc, si l'étalonnage se fait avec des pneus neufs la vitesse réelle diminuera en en fonction de l'usure des pneus. Si cet étalonnage a lieu avec des pneus usés, après la monte de pneus neufs, la vitesse réelle augmentera de l'ordre de 2% et rognera sur la tolérance admise.

_________________
La Fosse (Rudy),
Webmaster du site du www.trikemosan.com, site du Trike Mosan Association de Dinant (TMA) .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.trikemosan.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les radars... en france   Aujourd'hui à 4:50

Revenir en haut Aller en bas
 
Les radars... en france
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour ou contre les radars tronçons
» Radars fixes feux rouge
» Radars fixes disparus (appareil à purger) [Lire 1er post]
» LISTE DES RADARS FEUX ROUGES NATIONAUX
» Forêt de Fontainebleau...attention danger (de radars) !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum du trike mosan association :: Informations générales :: Informations diverses.-
Sauter vers: